Chat GPT dans l’éducation

ChatGPT dans les écoles

Difficile de passer à côté du phénomène Chat GPT ces derniers jours : cette IA (intelligence artificielle) basée sur le Traitement du Langage Naturel, mise à disposition du grand public, a gagné 1 million d’utilisateurs en 5 jours ! La question de Chat GPT dans l’éducation se pose assez vite !

Capable de passer l’examen du barreau brillamment, d’aider les étudiants à tricher pendant leurs examens ou même d’écrire un livre, cette technologie n’en finit pas de bluffer tout son monde. Quelles applications et précautions pour l’éducation ? Quelques questions qui se posent et que nous tentons modestement de résumer…

Qu’est ce que Chat GPT ?

Chat GPT est un prototype (déjà bien avancé) d’agent conversationnel utilisant l’intelligence artificielle, développé par OpenAI, et spécialisé dans le dialogue. Chat GPT signifie « Chat Generative Pre-trained Transformer », en français « Transformateur générique pré-entraîné ». Il a complètement révolutionné l’usage d’Internet, et a pris tout le monde de court en décembre 2022. Car ses réponses étonnent, et son style est quasi parfait, même en français. La question de l’usage de Chat GPT dans l’éducation soulève un débat épineux, quant à son usage dans les devoirs, sa prise en compte dans les enseignements…

Combien coûte Chat GPT dans l’éducation ?

Ce puissant chatbot IA développé par OpenAI est gratuit : n’importe qui peut utiliser cet outil depuis un navigateur web, sans avoir à payer pour.

Mais son coût d’exploitation est loin d’être ridicule : le chat brûle des millions de dollars par jour en laissant les internautes exploiter librement la puissance de calcul de ses serveurs… Chaque message échangé avec l’IA coûte plusieurs centimes. Mais en échange, elle s’empare de précieuses données qui permettront de découvrir comment les internautes utilisent cet outil.

OpenAI va cependant lancer Chat GPT Pro, avec quelques avantages supplémentaires :

  • disponibilité garantie en permanence.
  • les utilisateurs pourront échanger un nombre illimité de messages avec le chatbot.

Le prix du service n’a pas encore été défini, et rien n’indique que ChatGPT dans les écoles et collèges ne sera pas toujours gratuit.

Faut-il interdire l’utilisation de Chat GPT dans l’éducation ou aux élèves ?

A New York, la ville vient d’interdire officiellement Chat GPT dans les écoles et aux élèves, y compris pour leurs devoirs. Les professeurs craignent en effet que ces derniers se contentent de reprendre les réponses fournies par l’IA au lieu de comprendre par eux-mêmes les exercices. Mais il faut noter :

  • que rien n’empêche les élèves, chez eux, de copier-coller leurs exercices dans ChatGPT et d’y récupérer la réponse en seulement quelques secondes.
  • l’outil est certes capable de fournir des réponses rapides et faciles aux questions, mais il ne permet pas de développer une pensée critique ni les compétences nécessaires pour résoudre des problèmes.
  • si les élèves ne peuvent plus utiliser ChatGPT, ils n’auront qu’à attendre quelques mois tout au plus, pour avoir accès à un nouvel outil similaire. Il existe déjà d’autres outils de chat depuis la sortie de ChatGPT
  • il paraît inévitable que les IA deviendront demain des assistants à part entière dans notre vie quotidienne et professionnelle. Il peut être intelligent d’apprendre aux élèves à s’en servir. Or, les enseignants ont toujours su composer avec les avancées technologiques qui redéfinissent la manière d’enseigner.

L’usage des nouvelles technologies dans l’éducation n’est pas nouveau, mais faut-il désormais enseigner Chat GPT dans les collèges ?

Peut-on facilement découvrir si un devoir a été réalisé par Chat GPT ?

Les ingénieurs d’OpenAI développent un nouvel outil capable de détecter un texte généré par l’intelligence artificielle. Leur objectif est simple : proposer une voie entre interdiction pure et usage débridé. Un objectif : permettre aux établissements scolaires de contrôler les devoirs et l’usage de ChatGPT dans les collèges et les lycées.

Des logiciels de détection de plagiat sont déjà existants pour le monde de l’éducation et s’adaptent finalement assez bien à ce nouvel outil de génération de texte. Parmi ces outils, on peut citer :

  • GPT-2 Output Detector
  • l’extension de navigateur Chrome GPTrue or False
  • Giant Language Model Test Room (GLTR), développé par une équipe de Harvard
  • CTRL-detector, développé par l’éditeur de logiciels Salesforce

Rappelons quand-même qu’aucune méthode ni aucun modèle de détection automatisé ne sera fiable à 100%. Ce sera toujours un exercice de confiance entre l’élève et l’enseignant, et d’honnêteté

Les derniers articles

Base de connaissance

Vous souhaitez une démonstration ?

Débuter la mise en place d'Ecole Futée !
Démarrer avec École Futée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − six =